La grande magie !

19 février 2020

Quand je voyage, j’aime regarder les bĂątiments, immeubles, et villes surpeuplĂ©es … une belle occasion de rĂ©aliser Ă  quel point je suis tellement petit dans cette immensitĂ© d’ñmes …

Une Ăąme parmi des milliards … un chemin parmi d’infinies existences …

Chiens, chats, oiseaux et toutes crĂ©atures et rĂšgnes confondus …

Une existence temporaire, un souffle du divin comme tant d’autres. Une unicitĂ©, certes … mais pourtant si similaire dans ses rĂ©actions, ses envies, sa recherche de bonheur et son besoin d’exister …

Quelle incroyable magie celle de se sentir unique et personnel !
Parfois mĂȘme exceptionnel ou important …

Pour ceux qui ne croient pas Ă  la magie sans doute se sont-ils fait avoir dans le plus grand de tout les temps.

Un tour unique dont nous sommes les ignorants magiciens de notre sublime talent …

Nous disparaissons quand nous voulons apparaĂźtre au yeux du monde …
Nous apparaissons Ă  nous meme quand nous sommes prĂšs Ă  disparaĂźtre Ă  nos propres yeux …

Trop d’importance et de superficialitĂ© sont les ingrĂ©dients pour une scĂšne et un tour bien jouĂ©…

Dans un monde de tant de vanitĂ©, notre essence n’a sans doute pas eu besoin de s’exercer longtemps pour exercer l’art de se dissimuler…

Un dieu joueur … un dieu rieur, amoureux .. un divertissement plein de malices et surprenant pour celui qui peut percevoir le jeu …

Un spectacle enivrant pour celui qui a acceptĂ© ce duo sacrĂ© qui dĂ©passe notre entendement …

CrĂ©ateur et crĂ©ature … Acteur et spectateur en mĂȘme temps, joueur du multiple et chercheur de l’unitĂ© …

Un thĂ©Ăątre infini et spontanĂ© qui n’exclut personne de son jeu …

Dans ses moments de voyage je contemple alors ce rien pour y voir ce tout …
Et abandonne le divin, son image et sa prĂ©sence pour enfin le sentir, le voir et m’en emplir…

Le nĂ©ant devient alors le tout … le hasard la synchronicitĂ© et le chaos … l’ordre divin cachĂ©.

François Breton