Souhaits du premier de l’an ?

19 février 2020

Quelle chance nous aurions si chaque dernier jour de l’annĂ©e signait vĂ©ritablement un changement sans que nous n’ayons rien Ă  faire !
Un ou deux pĂ©tards ! Trois feux d’artifice ! Quelques vƓux entre deux verres oĂč l’on a du mal Ă  s’entendre 


Et le lendemain, la conscience claire 
 des rĂ©solutions qui marchent et se rĂ©alisent , les problĂšmes de l’annĂ©e qui disparaissent !

Malheureusement une sĂ©rie de chiffres sur le calendrier qui changent, mĂȘme si elle amĂšne un air de renouveau, une espĂ©rance d’une annĂ©e meilleure, un alignement planĂ©taire sous de meilleurs hospices 
 rien de nouveau qu’une nouvelle saison d’hiver qui commence et de nouveaux chiffres pour la nommer.

Ne croyez pas que je partage cela de maniĂšre dĂ©faitiste ou nĂ©gative 
 bien sĂ»r que le temps des fĂȘtes, de retrouvailles, nous profitons et nous partageons, prenons des vacances et du temps pour nous.

J’espĂšre que chacun de vous a pus profiter Ă  sa maniĂšre de cette soirĂ©e, de ces moments seuls ou entre amis 


Mais je souhaiterais, et cela sans doute naïvement que ce passage soit un vrai pas-sage 


Une soirée de prise de conscience, de véritable prise de position pour un vrai changement durable.

Une soirĂ©e oĂč l’on se rĂ©jouit du vrai changement Ă  venir, oĂč l’on sait que nous avons grandis et ne pas refaire les mĂȘme erreurs.

Car Ă  l’heure oĂč j’écris ce message, les indiens (car je suis en Inde) sont dĂ©jĂ  saouls, les agressions commencent dans les rues, les mains arrachĂ©es par les pĂ©tards dĂ©fectueux et artisanaux ainsi que les oreilles dĂ©finitivement amochĂ©es pour certains ont signĂ© une nouvelle annĂ©e « riche » d’émotions, certes 
 mais malheureusement, tristement encore du mĂȘme ordre que celle de l’annĂ©e derniĂšre Ă  la mĂȘme date.

Quand tirerons nous vraiment les leçons de ce que nous vivons ?

A quand l’ùre de la conscience dont nous aspirons si nous votons toujours pour la mĂȘme inconscience ?

Quelles vraies décisions avez-vous pris pour cette nouvelle année ?

Quels choix dĂ©cisifs et irrĂ©versibles ont Ă©tĂ© fait dans le silence ou la profondeur d’une rĂ©flexion dĂ©jĂ  partagĂ© ou non Ă  votre entourage ?

J’invite chacun Ă  rĂ©pondre s’il le dĂ©sire en commentaire comme une promesse envers lui-mĂȘme, comme un acte d’ancrage d’une vraie direction qu’il veut donner Ă  sa vie 


Je prĂ©fĂšre vous souhaiter de belles prises de conscience que de belles fĂȘtes 
 et de beaux changements qu’une simple belle annĂ©e.

François Breton